Artisti depuis 1997
Protéger, préserver et promouvoir
les droits des artistes interprètes

Actualités

Merci la vie

Marie Denise Pelletier, présidente sortante


C’est en 1997 que Serge Turgeon m’invitait à rejoindre les rangs des administrateurs de l’Union des artistes pour défendre les intérêts des artistes interprètes, à Ottawa. Je n’aurais jamais pensé participer à la création de la première société de gestion collective canadienne, destinée aux interprètes du secteur de la musique. C’était tout un défi pour les premiers administrateurs et employés d’Artisti, car nous devions bâtir sur une terre vierge. Nous avons eu à vivre avec beaucoup de « peut-être », mais gardions toujours espoir qu’un jour ça puisse changer et que nous pourrions améliorer les conditions économiques de nos adhérents. Force est de constater que, 17 ans plus tard, à l’aube de la majorité d’Artisti, la mission est accomplie. À ce jour, plus de 25 millions de dollars ont été versés à nos adhérents et… ce n’est que le début (voir les graphiques et tableaux pour le détail des redevances distribuées). À une ère où les changements dans le milieu de la musique sont dramatiques et où l’on perd le contrôle de nos créations, le droit d’auteur est plus que jamais au centre du combat pour une juste rémunération.

Dernièrement, la vie m’a amenée à réfléchir à mon implication au sein de l’UDA et d’Artisti. Il y aura de grands défis à relever prochainement dans le domaine du droit d’auteur et beaucoup de représentations à faire. Donc beaucoup de temps et d’énergie à y consacrer. Comme il y a plusieurs projets qui se pointent à l’horizon pour ma carrière de chanteuse, dont mes 30 ans de carrière, j’ai dû réévaluer mes priorités. Il est temps pour moi de passer le flambeau.

Je quitte donc mon poste d’administratrice de l’UDA et de présidente d’Artisti après 17 années d’implication auprès de ces deux organisations, dont 14 années comme présidente d’Artisti. Ce fut une fabuleuse expérience de travailler avec mes pairs pour l’amélioration des conditions socio-économiques des artistes et pour la défense de leurs droits. C’est avec le sentiment du devoir accompli que je cède ma place.

Merci à tous ceux et celles que j’ai côtoyés durant toutes ces années et plus particulièrement à la merveilleuse équipe d’Artisti qui accomplit des petits miracles au quotidien afin de distribuer le plus d’argent possible aux adhérents. Merci aussi aux administrateurs avec qui j’ai travaillé durant toutes ces années et qui ont contribué au succès d’Artisti : ils m’ont grandement appris et inspirée. Avec eux, j’ai pu comprendre et réaliser tout le sens du mot « solidarité ».

Je souhaite la meilleure des chances à Richard Petit, mon successeur à la présidence d’Artisti.

Merci la vie pour cette belle aventure!